Evangile selon Saint Luc.


2.
1. Or advint en ces jours-là qu’il se fit un édit de par César Auguste que tout le monde fût mis par écrit. 2. Cette première description fut faite lors que Cyrinus avait le gouvernement de Syrie. 3. Ainsi tous allaient pour être mis en écrit, un chacun en sa ville. 4. Joseph aussi monta de Galilée en Judée, de la ville de Nazareth en la cité de David, qui est appelée Bethléem, à cause qu’il était de la maison et parenté de David, 5. pour être enrôlé avec Marie qui lui avait été baillée à femme, laquelle était enceinte. 6. Et comme ils étaient là, advint que les jours d’icelle furent accomplis pour enfanter. 7. Et elle enfanta son fils premier-né, et l’enveloppa de bandelettes, et le coucha en une crèche, à cause qu’il n’y avait point de lieu pour eux en l’hôtellerie. 8. Or en la même contrée il y avait des pasteurs veillant et gardant les veilles de la nuit sur leur troupeau. 9. Et voici l’Ange du Seigneur qui leur survint, et la clarté du Seigneur resplendit autour d’eux, et ils craignirent de grande crainte. 10. Adonc l’Ange leur dit : « Ne craignez point : car voici que je vous annonce grande joie laquelle sera à tout le peuple. 11. C’est qu’aujourd’hui en la cité de David vous est né le Sauveur, qui est Christ le Seigneur. 14. Et vous aurez ces enseignes : vous trouverez l’enfant enveloppé de bandelettes, et mis en une crèche. » 13. Et soudain avec l’Ange il y eut une multitude des armées célestes louant Dieu, et disant : « Gloire soit à Dieu ès cieux très hauts, et en terre paix envers les hommes de bonne volonté. » 15. Advint qu’après que les Anges s’en furent allés d’avec eux au ciel, les pasteurs dirent entre eux : « Allons donc jusques en Bethléem, et voyons cette chose qui est advenue, que le Seigneur nous a notifiée. » 16. Ils vinrent donc hâtivement, et trouvèrent Marie et Joseph, et l’enfant qui était mis en la crèche. 17. Et voyant ils connurent ce qui leur avait été dit de ce petit enfant. 18. Et tous ceux qui les ont ouïs s’émerveillèrent, et aussi des choses qui leur étaient dites par les pasteurs. 19. Et Marie gardait toutes ces choses, les ruminant en son cœur. 20. Puis après les pasteurs s’en retournèrent glorifiant et louant Dieu de toutes les choses qu’ils avaient ouïes et vues, ainsi qu’il leur avait été dit.

Traduction de la Bible dite de Louvain ( fin XVIe siècle).

retour